psychologie

Quand posséder n’est plus un avantage. Ou comment nous accordons trop de valeur à ce que nous possédons.
Biais cognitifs

Quand posséder n’est plus un avantage. Ou comment nous accordons trop de valeur à ce que nous possédons.

Et si je vous disais que ceux qui sont propriétaires ne sont pas toujours avantagés ? Cela paraît ridicule et pourtant c’est le cas (selon un certain point de vue).

Mais il ne s’agit pas d’être propriétaire au sens de posséder de gros biens immobiliers ou matériels. Chacun de nous est propriétaire d’au moins quelques objets.

Il n’y a d’ailleurs pas que du matériel dont nous sommes propriétaires, nos idées nous appartiennent également. Nous pouvons parler de propriété intellectuelle.

En bref, nous allons voir ensemble ce que notre cerveau nous réserve concernant le fait de posséder quelque chose ou de désirer le posséder. Il existe de gros défauts psychologiques à la propriété ou à son désir.

Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises…